Réussir un recouvrement revient toujours à servir au mieux les intérêts des entreprises clientes. Image de marque et relation commerciale sont en jeu, et pour cela il faut respecter à la fois la réglementation en vigueur et une certaine déontologie. 

On ne s’improvise pas spécialiste du recouvrement ! Et si l’activité est strictement réglementée (*), parmi les centaines d’acteurs du secteur les pratiques demeurent extrêmement variables. Pourtant, les professionnels engagent une grande responsabilité, car ils doivent toujours veiller à protéger les intérêts de leurs clients. D’abord en recouvrant la créance bien sûr, condition indispensable à une trésorerie saine, mais également en veillant au maintien d’une relation commerciale de qualité avec la personne ou l’entreprise débitrice. Le mauvais payeur d’un jour peut très bien devenir un excellent client fidèle plus tard ! Une fois la période de difficultés financières passée, il se souviendra toujours de la qualité du recouvrement.

L’externalisation du recouvrement, repose sur une action éprouvée « le changement d’interlocuteur » L’entreprise cliente qui décide de se dessaisir d’un impayé et le confier à un professionnel du recouvrement démontre ainsi à ses mauvais payeurs sa responsabilité. Pour autant l’efficacité des actions passe toujours par le dialogue entre créancier et débiteur, le prestataire de recouvrement s’impose comme un intermédiaire et doit préserver cet échange avec le souci de montrer la meilleure image possible. A l’inverse, des pratiques critiquables peuvent être connues bien au-delà de l’entreprise visée par la procédure : avec les réseaux sociaux et autres médias sur internet les réputations se font rapidement…

Un seul mot d’ordre : élégance et détermination

Seules des règles rigoureuses plaçant l’humain au cœur des démarches de recouvrement permettent de respecter la relation commerciale. Pour cela, le spécialiste doit revendiquer une éthique, voire se doter d’un code de déontologie. Pour les entreprises clientes, c’est un gage de la qualité du service rendu et une garantie que les équipes intervenant auprès des débiteurs ont acquis une expertise précieuse.

Chaque démarche de recouvrement revient à chercher l’intérêt partagé entre le débiteur et le créancier, en rappelant les engagements de chacun par une analyse fine des situations. Tout l’art consiste à trouver la solution qui conviendra aux deux parties.

Pour Contentia, ce principe se situe au cœur de la « smarter way to recovery » : un code déontologique qui allie élégance et détermination dans les pratiques quotidiennes. Tout mettre en œuvre pour que les impayés soient régularisés suppose un savoir-faire où efficacité rime avec attention constante aux intérêts du client. Une logique qui impacte significativement la réputation de Contentia auprès de ses clients partenaires.

(*) : Les articles R124-1 à R124-7 du Code des procédures civiles d’exécution.

+Contentia