Il n’y a pas de profil type pour travailler chez Contentia. Les personnes qui intègrent l’entreprise viennent souvent d’horizons différents et parfois sans avoir reçu de formation initiale au métier du recouvrement. Sans doute parce que chez Contentia nous n’avons pas d’a priori. Ici tout le monde a sa chance et peut évoluer en fonction de ses envies et de son potentiel. Une facilité d’évolution dont témoigne Jérémy, aujourd’hui Chef de Service Opérationnel.

Quelle est votre formation initiale ?
J’ai étudié à l’Université Lille 2 où j’ai obtenu une Licence STAPS.

Et depuis combien de temps travaillez-vous chez Contentia ?
J’ai intégré Contentia en 2003 en tant qu’employé administratif : en intérim, en contrat de 6 mois puis en CDI…J’étais archiviste au sein du service administratif, je mettais à disposition des dossiers physiques pour les conseillers commerciaux. Ensuite j’ai été nommé assistant administratif puis responsable de secteur sur différentes activités :

  • Administratif
  • Surendettement
  • Exécution

Avant de devenir chef de service opérationnel.

Pourquoi avoir voulu changer de métier ? Est-ce que cela a été difficile ?
J’avais envie d’évoluer, de faire d’autres choses et Contentia m’a offert la possibilité d’apprendre et de monter en compétences grâce à des formations et un accompagnement de mes managers. Une fois la théorie assimilée on ne vous lance pas tout seul dans votre nouveau métier. Dans un premier temps un collègue plus ancien sur le poste vous épaule et vous fait profiter de son expérience. Par exemple, dans mon cas mes premiers entretiens en tant que manager ont été préparés en collaboration avec mon chef de service. Cela m’a permis d’avoir un retour sur ce que je voulais mettre en place et de bénéficier de conseils concrets.

Qu’est-ce qui vous a motivé à prendre plus de responsabilités ?
J’ai un diplôme dans le management et l’entraînement sportif. En montant en compétences dans l’entreprise j’ai eu l’opportunité d’exercer un métier plus en adéquation avec ma formation initiale.

Y a-t-il des similitudes entre manager en entreprise et manager sportif ?
Il y a effectivement des similitudes. J’ai entrainé des équipes de basket et constaté que certains leviers de motivation et la lecture des comportements sont similaires à ce que j’ai pu vivre dans le monde professionnel. En effet j’ai pu me servir de mes différentes expériences dans le sport ou dans l’entreprise pour atteindre les objectifs fixés.

Avant de travailler pour Contentia, aviez-vous des a priori sur les sociétés de recouvrement ?
Honnêtement je n’avais aucune connaissance de ce que pouvait être une société de recouvrement. Généralement notre métier n’a pas une image très « sexy » mais chez Contentia on le pratique différemment.

Et aujourd’hui vers quel métier voudriez-vous évoluer ?
Cela fait seulement 2 ans que je suis chef de service opérationnel, c’est un peu prématuré de me projeter vers une autre fonction car je n’ai pas encore fait le tour de celle-ci. J’ai sous ma responsabilité quatre responsables de secteur avec lesquels je travaille sur différentes activités. Et il y a beaucoup à faire. 

+Contentia