Le livre blanc de la FIGEC au sujet du recouvrement de créances

Qui connaît le recouvrement de créances ? Qui sont réellement les professionnels de ce secteur ? Des acteurs essentiels à la fluidité des échanges et à la compétitivité de nos entreprises ou, comme beaucoup l’imaginent, des « chasseurs de dettes » ? Autant de questions sur lesquelles la FIGEC (Fédération Nationale de l’Information d’Entreprise et de la Gestion de Créances) a voulu apporter un éclairage…

Le livre blanc de la Figec propose en introduction une chronique rétrospective de la disparition des sociétés de recouvrement afin de mettre en avant leur utilité économique et bousculer les idées reçues sur ce métier. Loin des caricatures, les membres de la FIGEC ont souhaité partager la valeur de leur mission : facilitateurs, médiateurs dans la relation commerciale, conseils aux entreprises en matière de gestion du poste client et acteurs responsables dans la chaîne de paiement.

La 1ère ambition de la FIGEC a été de démystifier l’expression « recouvrement de créances » et de mettre en lumière la diversité des acteurs qui exercent cette activité tant par la nature des créances traitées que par leur taille. Ce livre blanc montre la valeur ajoutée économique des sociétés de recouvrement dans un contexte culturel et réglementaire en profonde mutation tout en rappelant les évolutions engagées par la profession. Plusieurs propositions très concrètes sont enfin faites à toutes les parties prenantes (pouvoirs publics, créanciers, débiteurs, associations représentatives…) afin d’améliorer d’une part l’efficacité des relations que les acteurs du recouvrement entretiennent avec leurs clients et les débiteurs et d’autre part, faire encore mieux respecter par tous les principes de droit et d’éthique.

>> Vous souhaitez découvrir le livre blanc dans son intégralité, remplissez notre formulaire de contact afin de le recevoir par mail

La FIGEC en quelques mots

La FIGEC s’impose comme la fédération regroupant les professionnels de la gestion du poste clients, de l’information d’entreprise, de l’acquisition et de la cession de créances. Sur le marché français, ses membres représentent environ :

  • 95 % dans le domaine de l’information d’entreprise,
  • 80 % dans celui de la gestion de créances, 
  • 80 % dans celui de l’acquisition de créances.
+Contentia