Qu’est ce que le CRI ?

Le CRI (Contentia Recovery Index) est un indice qui exprime la capacité de remboursement des ménages. Concrètement, cela signifie qu’il mesure si les français ont plus où moins de facilités à rembourser leurs dettes.

Cet indice est calculé à partir de plusieurs critères :

  • Les montants moyens des créances pour certains secteurs d’activité (énergie, crédit conso, téléphonie, assurance).
  • La capacité mensuelle de remboursement (lors de la mise en place d’un échéancier par exemple)
  • Des données spécifiques au crédit conso
  • Certaines données officielles sur le surendettement

C’est la combinaison de ces sous-indices qui permet de créer le CRI, en tant que tendance globale de la facilité de recouvrer. Il n’exprime en aucun cas la performance de Contentia.

Plus sa valeur est élevée, plus les Français ont une capacité à rembourser importante. Plus sa valeur est faible, moins les Français arrivent à rembourser leurs dettes.

A partir d’une période de référence allant d’Octobre 2009 à Septembre 2010, la base 100 avait été définie. Depuis, une nouvelle valeur est dévoilée par Contentia à la fin de chaque trimestre.

 

En quoi est ce un nouvel indice ?

 Contentia agrège ses propres données représentatives du marché français avec des données publiques pour calculer le CRI, c’est en cela qu’il est inédit.

Mais pour aller plus loin, elle a voulu développer le CRI en partenariat avec le master Ingénierie Statistique et Numérique de l’Université de Lille 1 afin d’en garantir la pertinence et la neutralité.

L’Université de Lille1 aporté un regard critique sur cet indice.

Les tests ont ainsi pu confirmer qu’il s’agissait d’une information nouvelle. Bien sur, le CRI suit certaines tendances, comme l’indice de confiance des ménages, ou le niveau de vie (en terme de perspective d’évolution).

Néanmoins, à ce jour, aucun indice ne peut totalement expliquer les variations du CRI.

 

Pourquoi avoir crée le CRI ?

Le CRI est un véritable outil à visée globale : la situation économique de notre pays peut aussi être analysée au travers de la capacité qu’ont les français à payer ce qu’ils doivent.

Grâce à cet indice, nous avons une image de la santé financière des ménages.

Il donne aussi une tendance de la situation des impayés, dont la conséquence directe se manifeste dans les flux de trésorerie. Ceci touche donc une grande partie des entreprises, ainsi que tout le secteur du recouvrement.

Par exemple, Contentia l’utilise en interne pour pouvoir appréhender la situation de ses clients débiteurs et leur proposer des solutions en phase avec leurs besoins, mais aussi pour expliquer l’évolution du métier et se préparer à l’avenir.