Nous l’avons déjà évoqué, le CRI (Contentia Recovery Index) est issu de la combinaison de 9 critères, nous nous sommes penchés sur 2 d’entre eux liés au surendettement, indicateur majeur de la capacité des ménages français à rembourser leurs impayés.

En 2011, 232 493 dossiers de surendettement étaient déposés auprès de la Banque de France. Nous avons observé un pic au 2ème trimestre 2011 avec près de 22 000 dossiers enregistrés par mois, là où les 3 trimestres précédents comptabilisaient une moyenne de 17 500 dossiers. Depuis nous pouvons noter une légère baisse qui a abouti à une stagnation des dépôts sur le 1er trimestre 2012 : 17 860 dossiers étaient déposés en moyenne entre janvier et Mars 2012.

En 2011, 87% de ces dossiers déposés ont été jugés recevables et les procédures de rétablissement personnel (PRP) n’ont cessé de se développer. Elles représentaient au global 25% de l’ensemble des dossiers en 2011. Les demandes de PRP sont d’ailleurs elles aussi de plus en plus acceptées. Là où 12% des demandes étaient refusées au dernier trimestre 2010, seulement 5% l’étaient au dernier trimestre 2011.

Enfin, même si le nombre de dettes moyennes par dossier est stable en 2012 (9.3), le niveau d’endettement observé est lui en hausse de 3.5% et atteint à l’issue du 1er trimestre 2012 38 100 €.

L’ensemble de ces données traduit bel et bien les difficultés croissantes des français à faire face à leurs dettes.

Rendez-vous très bientôt pour une nouvelle analyse des composants du Contentia Recovery Index.

Source : Données Banque de France 4ème trimestre 2011 – 1er trimestre 2012