Contentia continue de remonter le temps pour comprendre l’histoire du recouvrement de créances ! Nous nous étions quittés sur la date du 22 Juillet 1867 qui correspondait à la fin de la prison pour dettes avant de poursuire avec un article entier consacré à Vidocq. Reprenons l’histoire en 1925 avec la naissance des sociétés de recouvrement « modernes »…

Jusqu’au début du XXe siècle, l’activité de recouvrement de créances n’était quasiment pas encadrée. Les temps ont heureusement bien changé : le XXe siècle a largement contribué à la professionnalisation et à̀ l’encadrement règlementaire de cette activité.

La naissance des sociétés modernes de recouvrement

En 1925, la création d’une Chambre Syndicale Nationale, dont la FIGEC (Fédération nationale de l’Information d’Entreprise et le la Gestion des Créances et de l’Enquête Civile) est l’émanation, permet de poser quelques premières règles déontologiques. Le décret 96-1112 du 18 décembre 1996 viendra officialiser ces fondements. Ces dispositions ont été codifiées dans le code des procédures civiles d’exécution (CPCE) par le décret n°2012-783 du 30 mai 2012.

L’histoire de Contentia

Ainsi, un long chemin a été parcouru pour que la négociation et la diplomatie deviennent parties intégrantes de notre métier. Mais Contentia ne s’est pas contenté d’appliquer les règles strictes de déontologie. Nous sommes allés plus loin. Nous avons, par exemple, rédigé notre propre code de déontologie qui regroupe l’ensemble des bonnes pratiques que doivent suivre nos conseillers commerciaux. Nous avons construit un programme de formation couplant de la théorie et du cas pratique. Chaque collaborateur est suivi par un coach qui l’accompagne au quotidien pendant les premiers mois.

Notre savoir-faire est directement lié à notre volonté de placer le respect de l’autre au cœur de toutes nos démarches et de toutes nos actions. Car c’est cette médiation par le dialogue qui porte ses fruits. Nous nous positionnons comme un véritable centre de relation clients ayant pour mission : la préservation de l’image de nos partenaires, le maintien de la relation client, l’amélioration de la situation financière du plus grand nombre dans le respect de chacun et la satisfaction de nos clients quels qu’ils soient.

Une façon élégante de continuer d’écrire ensemble l’Histoire du recouvrement…

+Contentia