L’association belge des sociétés de recouvrement de créances a fait ses comptes. En 2011, ses efforts ont permis à ses clients, les créanciers, de récupérer 171 millions d’euros. Un chiffre qui reste stable par rapport à 2010 et qui a permis de sauvegarder près de 3 000 emplois. Par contre, le nombre de créances qui lui ont été confiées ont augmenté : l’ABR-BVI observe une hausse de l’ordre de 32 % (+ 10 % «seulement» en termes de montant).

Martine T’Jampens nous apporte quelques explications afin de mieux comprendre ce qui se passe en Belgique et aborde les points suivants :

  • En Belgique, de plus en plus de créanciers font appel à des sociétés de recouvrement : une augmentation des volumes de créances mais pas de la valeur
  • Recouvrer une créance demande de plus en plus d’énergie
  • L’évolution des comportements des entreprises et des particuliers

Retrouvez l’article dans son intégralité sur le site du journal l’Avenir.

Accédez également au reportage (à partir de la 10ème minute) dédié au métier du recouvrement sur la RTBF.

+Contentia