Calculé chaque trimestre depuis 2010, le Contentia Recovery Index® est un outil précieux d’analyse socio-économique des ménages. Élaboré avec l’université Lille-I, cet indice inédit détaille l’évolution du climat du remboursement des impayés en France.

La presse se fait largement l’écho de la grave crise économique et financière traversée depuis quelques années, mais les journalistes comme les économistes et sociologues peinent à étayer leurs analyses, faute de données chiffrées et vérifiées par une étude scientifique et rigoureuse.

Pour pallier le manque d’information détaillée sur l’incapacité des ménages à honorer leurs engagements de créances, Contentia a décidé de s’allier au master d’ingénierie statistique et numérique de l’université de Lille I pour fournir le premier indice sur le « climat du recouvrement » en France. Il n’existait rien de tel, un vide est comblé.

Contre toute attente, le Contentia Recovery Index (CRI®) enregistrait au deuxième trimestre 2012 une hausse significative (+4,3 points), témoignant d’une volonté des français de régler une partie de leurs créances. Ce signe positif aura été de courte durée, puisque l’index repart à la baisse en octobre

Comment expliquer ces mouvements ?

Le revirement constaté en octobre apporte quantité d’enseignements. Les données recueillies, dont certaines restent confidentielles, relativisent les premiers constats. Car l’indice atteint son niveau le plus bas, alors même que le critère lié au « crédit conso » – principal facteur de hausse du précédent indice – reste stable. Principales hausses : les impayés en énergie (+18%) et en assurance (+14,5%). Autre signe inquiétant, les procédures de rétablissement personnel refusées sont tombées à un niveau historiquement bas de 4%.Evolution CRI

 

 

+Contentia