« Le recouvrement amiable, c’est le fait de proposer une solution de paiement adaptée à la situation d’un client débiteur en vue que ce dernier régularise sa dette, facture ou autre impayé dans un délai raisonnable. »

Yann a 34 ans, il travaille chez Contentia depuis près de quatre ans, en recouvrement amiable vers les professionnels ou particuliers. Il nous montre sa vision du métier.

1/ Quelle est ta mission chez Contentia ?
Je pilote une activité amiable pour un partenaire : j’anime mon équipe en veillant au respect des règles et des processus, je suis là pour les faire monter en compétences en vue d’atteindre les objectifs quantitatifs et qualitatifs.
Je gère aussi la partie « terrain » de la relation avec le partenaire en pouvant être force de proposition de nouveaux modes opératoires, pour de meilleurs résultats.

2/ Peux tu décrire une journée type pour l’équipe ?
Nous traitons les appels entrants et sortants pour parvenir à un accord adapté et raisonnable, et ainsi générer le maximum d’encaissements.
Chaque membre de l’équipe doit connaître les produits de nos partenaires pour pouvoir gérer au mieux les négociations.

3/ Pourquoi faire appel à une société de recouvrement ?
D’abord, d’un point de vue comptable et financier, le recouvrement de créances, c’est améliorer sa trésorerie.
Le recouvrement est un métier utile : quand on ne le connaît pas en détail, il est très difficile de connaître les procédures, les moyens et actions les plus efficaces, et le processus judiciaire pour recouvrer les impayés.
Faire appel à une société de recouvrement, c’est avoir une solution clé en main. On donne accès à un service sans contraintes de mise en place en interne. Une société de recouvrement offre une solution beaucoup plus rapide que s’il fallait créer un service dans l’entreprise, avec des solutions adaptées à ses besoins et une expertise dans le recouvrement.

4/ Quelles sont les attentes des clients partenaires et les défis d’aujourd’hui pour une société de recouvrement ?
Aujourd’hui, il faut pouvoir trouver des solutions à toutes les problématiques de nos partenaires. Pour cela, nous devons avoir une offre très large : du recouvrement, mais aussi de la relance ou du rachat de créances, pour pouvoir s’adapter à toutes les situations.
Cette adaptabilité est une chose que j’apprécie chez Contentia : aucune porte n’est fermée, aucune solution n’est figée. Quand nous voyons la possibilité d’améliorer les résultats en changeant nos procédures, nous pouvons le faire, et rapidement. Cette souplesse d’action est très agréable au quotidien car je sais que nous avons les moyens d’action pour faire toujours mieux.

5/ Y a-t-il un a priori sur ton métier que tu voudrais démentir ?
On voit souvent le recouvrement comme un métier « ingrat ». Certes, c’est un métier difficile, surtout en temps de crise où nos clients débiteurs ont des budgets de plus en plus serrés et donc leur capacité de rembourser qui diminue . Cependant, chez Contentia, c’est un métier qui privilégie le respect de ce client débiteur : nous faisons du recouvrement « gagnant-gagnant » en essayant de trouver la meilleure solution possible. C’est cette vision du métier que j’essaie de montrer autour de moi.

+Contentia