Martine T’jampens, directrice de Contentia Belgique, revient pour l’Echo sur la situation financière des entreprises et des particuliers en Belgique ainsi que sur les principaux facteurs de créances.

Si depuis le début de la crise en 2009 le taux de créances n’avait cessé d’augmenter, la situation tend aujourd’hui à se stabiliser. Pourtant deux secteurs continuent de poser problème aux sociétés de recouvrement : les dépenses en énergie (électricité et gaz) souvent importantes pour les foyers ainsi que les ventes en ligne.

Si le poste de dépense « énergie » est réputé difficile on parle plus rarement de celui des achats en ligne. Ce nouveau mode de consommation occasionne pourtant de nouvelles complications :

« Pour tout ce qui implique l’octroi à un crédit à la consommation, la centrale des crédits aux particuliers fournit les informations nécessaires sur le risque éventuel que présente l’acheteur. Rien de tout cela n’existe en revanche au niveau des ventes en ligne… »
Martine T’Jampen, Contentia Belgique

Pour lire l’article dans son intégralité cliquez sur l’image ci-dessous.

L'Echo Contentia Belgique

 
+Contentia