Relancer un client pour une facture impayée n’a rien d’évident. Entre les situations qui posent un problème a priori insoluble et la mauvaise foi de certains interlocuteurs, difficile d’y voir clair. Contentia vous livre quelques clés pour acquérir les bons réflexes.

En matière d’impayés, les excuses invoquées par vos interlocuteurs sont parfois déstabilisantes. Mieux vaut donc les anticiper pour se tenir prêt à dialoguer de manière constructive. En près de vingt ans de pratique quotidienne du recouvrement, nos conseillers ont établi un top dix des motifs les plus utilisés.

1)     « Je n’ai pas reçu la facture. »

2)     « Nous avons des problèmes de trésorerie. »

3)     « La facture doit être validée par la direction. »

4)     « Le service comptabilité n’est pas disponible. »

5)     « Nous devons d’abord régler un litige commercial. »

6)     « Nous avons retourné les marchandises. »

7)     « La société est en redressement ou en liquidation judiciaire. »

8)     « Nos comptes sont bloqués… » suite à un contrôle des impôts, en raison d’un retard de paiement à l’Urssaf, à cause d’un prélèvement obligatoire pour le régime social des indépendants, etc.

9)     « Nos clients ne nous ont pas encore payés. »

10)  « Nous vous avons déjà envoyé un chèque. »

Aussi bonne et recevable soit-elle, aucune excuse ne doit rester sans réponse. Voici quelques règles à appliquer pour faire face.

  • Ayez systématiquement sous la main un duplicata des factures.
  • Rappelez au client débiteur que plusieurs relances ont déjà été effectuées, à différents niveaux de l’entreprise.
  • Identifiez préalablement le bon interlocuteur, qui n’est pas forcément le comptable.
  • Mettez-vous d’accord sur des dates précises de validation ou de paiement des facture.
  • Demandez le calendrier et les modalités des versements lors d’une confirmation de paiement.
  • Informez-vous en amont sur l’état financier de l’entreprise.

En suivant ces conseils, vous permettrez à votre prestataire d’agir plus efficacement et de réduire les délais pour l’encaissement des impayés.

+Contentia