Dans cette 5ème « SmartNews » Contentia revient sur une thématique traitée lors d’une conférence qu’elle a co-organisée avec l’AFDCC et la DFCG : comment sécuriser et accélérer les encaissements ? Des experts en gestion du poste client et en recouvrement de créances se sont retrouvés le 7 octobre pour échanger sur ce sujet. Vous y retrouverez notamment le témoignage de Bouygues Telecom mais également les retours d’expérience d’un credit manager et d’un directeur financier. Sébastien DIRAND, Directeur Général de Contentia, nous présente cette newsletter que vous pouvez retrouver très bientôt dans son intégralité dans l’onglet Newsletters du Blog du Recouvrement.

Développer son business, c’est indispensable. Le sécuriser, c’est mieux. La gestion du crédit clients est aussi importante que l’activité commerciale, d’autant que le volume des impayés en France bat des records : un tiers des paiements se font à échéance, contre 75 % en Allemagne. De fait, les entreprises tiennent le rôle de premier banquier de leurs clients. Cette situation se traduit par des mises en danger, puisqu’un quart des défaillances sont liées à une non-maîtrise des impayés. Le manque-à-gagner impacte aussi la capacité d’investissement et donc de développement de nouveaux marchés. Afin de sécuriser et d’accélérer les encaissements, les entreprises peuvent externaliser tout ou partie de leur recouvrement auprès de professionnels. Pour un choix adapté aux besoins, deux pré-requis sont fondamentaux. D’une part, quels sont les moyens mis en œuvre pour offrir une prestation de qualité, éthique et responsable ? D’autre part, le prestataire dispose-t-il d’une expérience significative et d’une gamme de services assez large pour couvrir des besoins variés ? Au final, l’objectif est de mesurer l’efficacité nette d’un dispositif de recouvrement… qu’il faut considérer comme un véritable investissement pour l’entreprise.

+Contentia